« Viejo, solo y puto »

Spectacle en espagnol surtitré en français au théâtre La Vignette
Jeudi 14 novembre à 20h30

Durée 1h

Tarif Hispanothèque : 10€ (réservation obligatoire par mail le 12/11 au plus tard)

× Mise en scène : Sergio Boris (Buenos-Aires / Argentine)

× Avec : Patricio Aramburu , Marcelo Ferrari, Darío Guersenzvaig, Federico Liss , David Rubinstein

Formé par Ricardo Bartis, l’une des figures de proue de la scène sud-américaine, le metteur en scène de Viejo, Solo y Puto s’inscrit singulièrement dans le renouveau du théâtre argentin. Aussi radical dans la forme que dans le contenu, Sergio Boris travaille à partir d’une “volonté de réalisme” qui n’a rien de consensuel. Car le “réel” qui est visé touche l’un des points sensibles de notre époque : qu’est-ce qui gouverne nos existences ? À quoi tient notre désir, dans un monde où priment les rapports d’argent ? Dans l’arrière-boutique d’une pharmacie de garde, nous voyons s’improviser une fête au cours de laquelle s’attirent et se déchirent deux classes sociales. Evaristo et Daniel, les deux frères propriétaires de la pharmacie, se retrouvent en compagnie de Claudio, leur représentant médical, et de ses deux amies travesties, Yulia et Sandra. Après quelques bières, injections hormonales et autres prises de médicaments, s’engage une lutte entre leurs différents savoirs, où les corps désirants ne sont pas en reste. Alternant dialogues triviaux et moments de dévoilement, les cinq comédiens sont confondants de vérité. C’est peut-être la force d’un théâtre qui cherche, selon l’expression de Bartis, “la mobilisation des forces insaisissables du réel”.

Publicités